stéphane Roth
Conseils Témoignages

Performance en Ironman : construction d’un projet. ACTE I.

Posté le 17 août 2016

La pratique d’un sport d’endurance demande du temps, de l’expérience.  Elle est complexe de par la nécessité de mettre en relation un ensemble de petits facteurs tels que la diététique, la tactique, la technique, la gestion de course, l’équipement …

La concordance de ces facteurs permettant de performer, cette performance n’a de valeur qu’en fonction du niveau initial de pratique et ne sera validée qu’en raison d’une augmentation du résultat obtenu par rapport au précédent.

Ainsi comme dans toute recommandation sportive, il est important de se fixer des objectifs.

A. Ces objectifs seront organisés en deux parties :

  1. Nous y placerons le ou les objectif(s) principal(aux). Ils seront aux nombres de deux maximum et espacés dans le temps afin de construire progressivement le travail.
  2. Nous y retrouverons, les objectifs dit intermédiaires, ils sont plus nombreux et permettent de construire, ponctuer la saison par des références techniques, chronométriques ou mentales.

Ces objectifs sont source de motivation, de plaisir tout en étant de point de bascule dans un processus de préparation physique.

B. La collecte des données :

  1. La quantification de la charge d’entrainement doit être basée sur une évaluation de la charge d’entraînement (Feedback). Un ensemble de plateformes permettant une analyse complète des entrainements.  Le must reste néanmoins Trainingpeaks.
  2. Les données doivent être complètes sans interruption (puissance globale, pas d’arrêt du chronométrage). Aujourd’hui, l’ensemble des marques Polar, Sunto et Garmin proposent des produits relativement similaires et compatibles sur l’ensemble des plateformes d’analyse de l’effort. Ces données permettent de construire les entrainements puis les allures de compétition.

C. La construction du rétro-planning :

  1.  la construction du rétro-planing est un moment important qui consiste dans un premier temps à poser la  date de son objectif (Exemple un Ironman). Puis en fonction des cycles d’entrainement, il faut poser les objectifs intermédiaires ou de préparation pour arriver jusqu’au moment présent.
  2. Le choix des compétitions et la diversification des épreuves est important. Cela apporte un aspect festif/convivial aux entrainements. Ainsi les bikes and Runs, Trail, cross, Triathlon sprint … sont autant d’épreuves enrichissantes.
  3. Se diriger vers des épreuves spécifiques : dans les deux derniers mois, il est intéressant de se programmer 3 épreuves maximums (2 triathlons format Half-Ironman et Triathlon Courte distance).  Les profils ont peu d’importance mais doivent néanmoins se rapprocher à vélo de l’objectif.

 

Le choix d’un objectif nécessite donc de prendre un peu de temps afin de construire son année d’entrainement et ainsi se donner les moyens de construire au mieux son projet.