Philippe GRR 2016
Conseils Entreprise

UNE BREVE HISTOIRE DE SPORTIF…

Posté le 19 février 2017

UNE BREVE HISTOIRE DE SPORTIF : La patience et l’abnégation, l’experience, le chemin du bien-être.

 

La pratique d’un sport quelle que soit la discipline nous améne toujours à un début, une periode de préparation ou d’entrainement qui peut parfois entrer dans une routine (dans le sens positif du terme “ qui se répète”) et pour finir d’un accomplissement, ou d’un aboutissement.

 

Il faut souligner que le paramètre “temps“ comme du reste dans tous les domaines est une chose extrêmement importante (voire clef) qui ne s’achète pas, ne s’arrête pas, ne se fabrique pas (si si c’est vrai !!) la seule chose que nous puissions faire : ce sont des choix, pour occuper ce temps et ainsi se donner les moyens afin d’atteindre les objectifs volontairement choisis.

 

Philippe 2 GRR

 

Il faut également noter qu’un objectif n’est pas une chose isolée mais doit s’inscrire dans un contexte ou une organisation (familiale, professionnelle, etc) afin de trouver l’équilibre nécessaire à sa réalisation dans de bonnes conditions. Je citerai Robert Marchand notre recordman du monde à 105 ans … il faut user de tout mais ne jamais abuser !!

 

Contrairement à ce que l’on pourrait facilement croire il ne suffit pas d’avoir des capacités ou des facilités pour que tout soit facile ou coule de source….. Dans tous les cas, il doit y avoir une notion fondementale qui s’appelle la Progession…. Et avec cela, on est au coeur de tout car cette notion de progression ouvre les portes aux autres champs du possible que sont la motivation, l’envie, le dépassement de soi, l’optimisation….

 

Je suis toujours surpris de voir l’approche de beaucoup dans la pratique sportive. On va à l’école de 3 ans à ….. 16 ans, voire bien plus pour certains afin de muscler ou enrichir un de nos muscles “ le cerveau” représentant une très petite masse…. Et par, je ne sais quel miracle, on aurait besoin de seulement quelques heures pour dompter le reste de notre corps !!!! et bien j’ai le regret de vous dire que ce n’est pas possible ……

 

Pour ma part je fais partie des gens qui ont toujours fait du sport (et qui a des aptitudes sportives) mais passer du Judo (un randori dure 5 minutes) à Triathète (cinq Ironman), Ultra trialler (Diagonale des fous)… C’est juste le grand écart !!!!! Mais c’est possible….

 

La patience de construire ou reconstruire son corps pour ces nouvelles disciplines avec l’abnégation nécessaire pour passer des étapes m’ont permis de participer à des aventures sportives extra ordinaires surtout lorsque l’on y vient à 46 ans !

philippe Ironman

 

L’expérience est notre amie, le temps est notre ennemi et plus nous veillissons, plus cela devient vrai…. J’ai eu la chance de grandir professionellement avec beaucoup de travail et aussi de très belle rencontre. J’ai surtout pu mesurer la difference entre sa capacité de progresser seul et la puissance de ce que pouvait vous apporter une formation, un coach, un savoir partagé…. Gandhi disait “ vivre comme si nous allions mourir demain et apprendre comme si nous vivions pour toujours“. Comment ne pas être en phase avec cela ?

A 46 ans, je suis retourné à l’école en ayant la chance de pouvoir intégrer une des meilleurs business school mondiale IE Business school… une formidable experience. Dans le même temps, je me suis inscrit dans un club de triathlon  DRAVEIL TRIATHLON où j’ai eu la chance de rencontrer mon coach Renaud Meilland.

Ces deux decisions sont la base d’un nouveau “momentum “ dans ma vie. Jack Welch (ex ceo de GE) nous dit dans son livre “ winning “ il est important de cultiver les 4 E et P qui sont l’Energy, Energise, Edge, Execute et enfin P de Passion. Sans aucun doute, le sport que j’appelerai le sport santé est un élèment crucial dans cette affaire… En faisant du sport, vous développez votre filière energétique… Pas d’energie, plus rien …. Strictement rien…. Quand vous emmagasinez de l’énergie, vous avez sensiblement plus de chance de pouvoir en transférer une partie et vous allez énergiser les autres (on peut appeler cela aussi du leadership), vous allez être en capacité d’affronter des situations plus complexes voir difficiles (Edge en anglais, être au pied du mur, au bord du précipice) mais aussi vous donner la force de FAIRE (exécuter), et pour finir tout ceci n’est possible que si vous êtes passionnés par ce que vous faites.

Si doute il y avait, il est levé. Comme dit plus haut, pour que tout cela se mette en musique, il faut se donner les moyens et mettre en place les outils permettant une progression, soit par un chemin long et laborieux ou un chemin plus rapide et plus sympathique.

Mon experience m’améne à vous dire que l’accompagnement, par un prof, un coach professionel vont vous permettre de mieux (qualitativement) progresser et j’insiste sur le “quel que soit votre niveau” ceci n’a aucune importance.

Quand j’ai démarré le triathlon, Renaud m’a dit : « il faudra 3 ans pour faire un Ironman dans de bonnes conditions » … Le plus intéressant dans cette affaire est que (i) oui il a fallu 3 ans (ii) le chemin vers le Graal (Ironman) a été finalement plus passionnant et intense que le Graal lui-même.

Je ne peux pas non plus passer sous silence le fait qu’en paralléle au sport j’ai réussi une de mes plus belles performances professionnelles….

La conclusion vient immédiatement…. Le sport ou plutot l’activité sportive est un facteur essentiel pour notre bien-être. Vivre VIEUX ou finir un Ironman n’est finalement pas ce qui doit nous animer mais plutot le vivre MIEUX et le chemin qui améne à la performance sont les points clefs à retenir et c’est l’EXPERIENCE mon amie que me le dit..

 

Philippe MARGERTE

Sales & marketing Director

TDK Electronics Gmbh